Une vision avant-gardiste

Une collaboration avec Bernard Kohn, l’un des plus grands noms de la scène architecturale internationale.
Une conception visant à réchauffer et apaiser l’atmosphère souvent très inquiétante des tribunaux.

EN SAVOIR +

L’agence GAU avait précédemment fait appel à Richard Meier pour l’espace Pitot, nous avons choisi cette fois ci de nous associer à l’architecte Bernard Kohn, qui avait précédemment réalisé le Palais de justice de Clermont-Ferrand. C’est ainsi que les deux agences ont travaillé en étroite collaboration durant le concours, la phase de conception du projet, puis sa réalisation.

Ce projet novateur suggère une cité judiciaire d’apparence bienveillante, apaisée, lumineuse ; plutôt qu’inquiétante et austère. De nombreuses idées viennent alimenter cet état de fait : les salles d’audience sont inondées par des puits de lumière naturelle, le hall d’accueil et les bureaux des avocats sont traités comme des lieux de travail confortables, tout l’aspect sécuritaire et technique est étudié dans les détails, les façades sont habillées de matériaux nobles tels que la pierre. Le haut de l’édifice est coiffé d’une nappe supérieure, traitée telle une cinquième façade offrant une vue plongeante depuis le site classé du Peyrou.

  • Tribunal d’Instance et de Grande Instance, comprenant 5 salles d’audiences, bibliothèque et bureaux
  • MISSION : conception et réalisation
  • MONTANT DES TRAVAUX : 23,48 M€ HT
  • MAÎTRE D’OUVRAGE : Ministère de la Justice
  • SURFACE : 18 000 m² 
  • PARTENAIRE : B. Kohn
  • RÉALISATION : 1996