Un studio d’animation réinventé

Conception novatrice et inédite, gestion parfaite de la lumière par entité fonctionnelle.
Espaces communs, partagés ou de coworking, largement ouverts vers l’extérieur.
Végétation omniprésente dans le bâtiment occupant l’espace en s’immisçant entre les cocons de production.
Un concept rappelant les îles flottantes des mondes imaginaires.

EN SAVOIR +

nouveau quartier Cambacérès à Montpellier. Le futur bâtiment étant implanté en alignement le long de la place principale, son enveloppe a été conçue comme le théâtre de la mise en scène innovante de bureaux spécifiquement adaptés à l’activité d’un studio d’animation.

L’agence GAU a ainsi souhaité décliner un concept axé sur l’univers des mangas et plus spécifiquement émanant de l’interprétation conceptuelle des iles suspendues, imaginaire récurrent des films ou séries d’animation, tels que Le château dans le ciel, Avatar, Chasseurs de Dragon…

Architecturalement, les iles suspendues prennent la forme de volumes évidés aux formes aléatoires, souples et arrondies : les cocons. Véritable lieu de création, chaque cocon forme un espace à échelle humaine regroupant un nombre de postes variable et évolutif dans le temps, chaleureux et confortable, un refuge dédié à la créativité et à l’imagination. Leur conception permet une parfaite gestion de la lumière par entité fonctionnelle, indispensable à l’activité d’un studio, alors que tous les espaces communs, partagés ou de coworking sont eux, largement ouverts vers l’extérieur. La végétation est omniprésente dans le bâtiment. Qu’elle soit grimpante ou retombante, elle occupe l’espace en s’immisçant entre les cocons. Elle fait partie à part entière de la composition intérieure et accentue la référence aux iles suspendues des animations. Le projet que nous proposons affirme une identité forte que nous avons imaginée au plus proche de l’esprit du studio. L’enveloppe du bâtiment est considérée comme une vitrine de son activité. Sa morphologie met en scène l’intérieur, le squelette même du bâtiment, le centre névralgique de la production du studio. L’ensemble du bâtiment est articulé autour d’un vaste atrium central, le cœur du projet, qui traverse le bâtiment sur toute sa hauteur et irrigue tous les niveaux et les plateaux de production. La morphologie des circulations favorise la déambulation selon un parcours fluide, sans impasse. La diversité des espaces traversés est propice à l’éveil et à la sensation de liberté indispensable à la création.

  • Concours pour la conception d’un immeuble de bureaux
  • MISSION : Conception
  • MONTANT DES TRAVAUX : 18 M€ HT
  • MAÎTRE D’OUVRAGE : SEPTEO
  • PARTENAIRES : MOEX, TPFI, TISSEYRE, RIGAUD
  • SURFACE : 10 000 m2
  • CONCOURS 2019 : non lauréat