Un éventail ouvert sur la nature

Une architecture moderne, ambitieuse et à haute qualité d’usage.
Le projet donne la part belle au paysage via le traitement des façades innovant et leur végétalisation.
De nombreux espaces de vie communs visant à favoriser le « bien vivre ensemble ».

EN SAVOIR +

Implanté à l’extrémité nord-est du quartier Eureka, le lot, positionné en limite du secteur bâti, s’ouvre sur de vastes espaces paysagers naturels. La conception générale du projet a donc consisté à conjuguer étroitement l’architecture de la résidence et le paysage dans lequel elle va s’inscrire. Elle repose également sur la mise en valeur du parcours d’accès au logement et l’appropriation des parties communes par les résidents, par leur singularisation.

Le projet propose des espaces communs de grande qualité largement ouverts sur les cœurs d’îlots qui participent à la continuité visuelle de traitement des espaces paysagers. Des patios intérieurs plantés d’étages ponctuent le cheminement des résidents et les accompagnent jusqu’à leur logement organisé en grappe autour de ces espaces de circulation, de déambulation, baignés de lumière naturelle. La morphologie des bâtiments permet de favoriser les vues et l’ensoleillement des logements en fonction de leur emplacement dans le projet. Les prolongements extérieurs sont généreux, associant de vastes terrasses aux vues dégagées, à des espaces protégés des regards, du vent et de la pluie.

Le traitement des façades orientées vers le parc constitue l’identité même de la résidence, il traduit le concept d’organisation en plan des logements et la qualité d’usage des espaces extérieurs. La végétalisation des façades est un thème majeur qui est lui aussi un vecteur important de la conception de cette résidence tant pour assurer les continuités visuelles végétales que pour permettre une transition et une protection entre les espaces extérieurs des logements. Un travail important sur la perception du bâtiment depuis le parc a ainsi été effectué afin de proposer une façade « poreuse » qui laisse pénétrer la lumière et la végétation comme si le parc se relevait verticalement à l’intérieur du bâtiment qui s’ouvre tel un éventail, se tord, se détend pour la laisser s’immiscer en son cœur. L’ensemble est constitué de cinq blocs de hauteur et d’orientation différenciées, qui sont posés sur un socle de gabions organisé autour d’un jardin cloître luxuriant qui dessert chaque entité.

  • Concours pour la réalisation de 5 bâtiments regroupant 143 logements
  • MISSION : Conception
  • MAÎTRE D’OUVRAGE : PRAGMA
  • PARTENAIRE : Atelier Messaoudi architecte
  • SUPERFICIE : 9 360 m2
  • CONCOURS 2018 : non lauréat