Urbanisme transitoire

Un nouveau quartier plurifonctionnel autour d’un pôle d’échanges multimodal.
Une étude ambitieuse rythmée par l’écoute et la concertation.

EN SAVOIR +

La gare de Vernon-Giverny prendra de l’importance dans la perspective du développement du réseau SNCF entre Paris et le Havre. Aussi, en coordination avec la SNCF, les collectivités territoriales envisagent l’aménagement d’un vrai pôle d’échanges au service des usagers habituels et des nombreux touristes, dont beaucoup d’étrangers. En même temps, la ville de Vernon vise la valorisation du quartier de la gare, sa connexion à la fois au nord, avec l’hypercentre, et à la partie sud de la ville au-delà des voies ferrées.

L’étude d’aménagement a eu à répondre à des enjeux complémentaires : l’aménagement d’un vrai pôle d’échanges multimodal, le désenclavement de la gare, la création d’une entrée de ville valorisante, la connexion entre les quartiers nord et sud, la mise à profit des friches ferroviaires et autre foncier mutable pour la création de logements, équipements, locaux tertiaires et d’activités économiques, le tout avec une exigeante ambition environnementale.

Aussi, le parti d’aménagement retenu valorise un des principaux atouts de l’aire urbaine de Vernon qui se situe aux portes de la région parisienne, en organisant un nouveau quartier plurifonctionnel autour d’un pôle d’échanges multimodal structuré. A travers des interviews et des ateliers participatifs, le projet a été co-construit avec les services des collectivités territoriales, de la SNCF et avec les autres acteurs urbains et économiques. L’équipe de maitrise d’œuvre a également participé aux groupes de travail sur les études techniques ferroviaires, déroulées en parallèle et en parfaite coordination.

  • Diagnostic contexte et enjeux, analyse des projets impactants, Programmation urbaine (faisabilité technique et économique de certaines options, état des lieux et prospective socio-économique, analyse et stratégie foncière, programmation du pôle d’échanges), Scénarii d’aménagement, Test du programme auprès d’opérateurs, Mise au point du scénario retenu,  Bilans prévisionnels, modalités de mise en œuvre (portage, procédures d’urbanisme et environnementales, planning, urbanisme transitoire, feuille de route), Concertation et communication
  • MONTANT DES TRAVAUX : 21 M€ HT
  • MAÎTRE D’OUVRAGE : EPF Normandie
  • PARTENAIRES : EAD (mandataire) – 22° PAYSAGE – EGIS
  • SURFACE : 14,9 Ha
  • RÉALISATION : 2019 – décembre 2020