La nature en toile de fond

Une architecture contemporaine et élancée qui vient discrètement sublimer le paysage.
Une réalisation haut de gamme où l’intimité de chaque logement est préservée.
Un espace paysager luxuriant dans l’ilot central, soutenu par la forte végétalisation des terrasses.
Un parcours paysager est imaginé telle une arborescence, ponctué de belles sculptures contemporaines d’influences africaines en référence à la structure puissante et majestueuse.
Les essences retenues s’inspirent de palettes à la fois locales et inspiration africaine : Eucalyptus, Gommier des rivières, Micocoulier de Provence, Palmier Jupon, Frêne à fleurs, Olivier, Pins.

EN SAVOIR +

Le nouveau quartier Saint Vincent, dont le cœur a été réservé à la réalisation d’un programme ambitieux de logements collectifs en R+3 à Pérols, jouit d’une situation exceptionnelle due à sa large ouverture sur les espaces naturels lagunaires. C’est ce qui a guidé l’agence GAU pour la réalisation de cette nouvelle résidence à l’esprit lodge.

Un lien solide se crée entre les différentes forces en présence : les espaces de liberté et d’intimité, la terre et l’eau.

Les bâtiments composant la résidence Riviera Lodge sont implantés dans un grand parc, suivant des orientations privilégiant la protection des vents dominants, les vues vers les espaces naturels au sud et l’intimité de chaque logement

Le socle minéral formé par les deux premiers niveaux ancre les bâtiments au terrain et constitue un volume d’assise aux lignes brisées, dynamique et puissant. Le deuxième niveau et l’attique sont traités comme des pains de sucre allongés et épurés qui couvrent les entrées des bâtiments.

Depuis l’espace public, le projet donne à voir un espace central très paysager et aéré. Un cheminement piétonnier imaginé comme une arborescence fonctionnant par ramification, en référence à la structure puissante et majestueuse de l’architecture végétale d’un arbre, dessert principalement les accès aux halls des bâtiments.

La luxuriance du jardin, planté en particulier d’arbres de grand développement et parsemé de belles sculptures contemporaines d’influences africaines, est renforcée par la forte végétalisation des terrasses attenantes aux logements. Au centre du jardin, la place des Arts Premiers, lieu fédérateur propice aux d’échanges, marquée par l’Art d’inspiration Dogon, structure l’espace central et accueille en son centre un « arbre à palabres » en référence aux fameux arbres centraux des villages. La résidence affirme une architecture contemporaine et élancée, soulignée par un jardin aux influences africaines.

  • Réalisation de 52 logements collectifs
  • MISSION : Conception et suivi architectural
  • MONTANT DES TRAVAUX : 7,52 M€ HT
  • MAÎTRE D’OUVRAGE : Hélénis
  • SDP : 3900 m²
  • RÉALISATION : 2020
  • CREDIT PHOTO : J.L. Girod