Habiter un parc

La conception des jardins se base sur les principes d’inspiration étrusque mariant symétrie, géométrie et grands axes.
La place des Etrusques, coeur du projet paysager est encadrée de végétations arbustives hautes,
au milieu desquelles émergent les alignements d’arbre fastigié et de palmiers. Elle est ornée de mosaïque, de cube étrusque et de sculptures.
A partir de cette place, devenue centralité commune, sont distribuées les allées piétonnes.

EN SAVOIR +

Développée sur plus de 2 hectares occupés par un ensemble de serres désaffectées en plein cœur de ville de Lattes, cette opération se singularise à plus d’un titre. Le projet met à profit la présence sur le site d’une importante ressource en eau brute et d’un environnement remarquable, offrant de larges perspectives sur le Lez.

Par ailleurs, le thème du jardin est décliné pour la composition générale de la résidence, rendant ainsi hommage à la richesse et à la sophistication de la civilisation étrusque, dont la présence sur la commune est avérée.

L’absence totale de stationnement et de circulation automobile en surface, de même que la faible emprise des espaces imperméabilisés (inférieure à 28 % de l’emprise du terrain), ont permis d’intégrer les bâtiments dans un parc luxuriant, parcouru par un réseau d’allées piétonnes et ponctué de placettes.

L’entrée rectiligne laisse découvrir la richesse des jardins toscans et de la serre contemporaine. Elle conduit à la place des Etrusques, lien central de vie et d’expression artistique, agrémentée de sculptures et de mosaïques. Des patios thématiques, abondamment arborés, évoquant chacun un type de climat méditerranéen, constituent des espaces de transition entre le parc et les entrées de la résidence.

L’architecture privilégie les grands volumes, les ouvertures et les transparences. La volumétrie simple est organisée sur 3 niveaux, avec des jeux de glissement entre les rez-de-chaussée et les niveaux supérieurs. L’emploi partiel de la tuile exigé par le règlement d’urbanisme est interprété de manière contemporaine. Le mode d’habitat privilégie des regroupements d’appartements – maisons dans des ensembles de petite taille, parfaitement proportionnés, implantés en quinconce pour dégager des vues sur la rivière et préserver l’intimité de chaque appartement.

  • Réalisation de 145 logements dont 46 appartements sociaux
  • MISSION : Conception et suivi architectural
  • MONTANT DES TRAVAUX : 15,5 M€ HT
  • MAÎTRE D’OUVRAGE : Hélénis
  • OPÉRATEUR SOCIAL : Promologis 
  • Partenaires : Structure 2000 – BET Durant – SEIRI – CIC Delmas
  • INTERVENTION ARTISTIQUE : Xavier Llongueras
  • SURFACE : 9 972 m²
  • RÉALISATION : 2017