Vaisseau urbain

Une approche volumétrique très lisible en « feuilleté » et une architecture identitaire.
Un travail approfondi sur les nouveaux cheminements et l’insertion du projet dans la ville.
Une élégance renforcée par la simplicité et noblesse des matériaux : pierre calcaire, mur végétal, béton blanc, verre sérigraphié, bois.

EN SAVOIR +

A proximité immédiate du cœur historique de Montpellier, une étroite friche adossée à une imposante infrastructure, composée d’un ouvrage sur la voie ferrée et une ligne de tramway perchée à 7 m de hauteur, forme une coupure urbaine infranchissable entre la place de la Comédie et le quartier d’Antigone.

L’agence GAU, lauréate du concours, s’est attachée, dans sa proposition, à gommer cette rupture et à rétablir des liaisons commodes et lisibles entre les différentes composantes du quartier. Aux deux extrémités du « vaisseau », un ensemble de circulations verticales (ascenseur, escalator, escalier) assurent ces nouvelles relations spatiales.

Tout naturellement, les parkings sont logés en sous-sol.

Les deux niveaux attendus de commerces se jouent habilement des possibilités offertes par les trois strates en contact avec l’espace public. Les logements disposent de terrasses exceptionnelles sur la ville grâce à la volumétrie pyramidale de la résidence. La toiture végétalisée offre une cinquième façade au bâtiment. La linéarité du bâti est rythmée par des failles qui reprennent le tracé de l’ancienne trame viaire et ouvrent de belles perspectives.

La pierre de Castries, matériau traditionnel du centre historique, est déclinée de manière contemporaine. Côté ligne de tramway, l’espace public, élargi par le retrait des commerces, est traité comme un vaste deck abritant la station.

  • Programme mixte de logements en libre accession et sociaux, commerces, parc de stationnement privé et public, crèche.
  • MAITRE D’OUVRAGE : Pragma
  • MONTANT DES TRAVAUX : 15,7 M HT
  • PARTENAIRES : MOEX – GEC LR – PER Ingéniérie – CTH – CVZ
  • SURFACE : 10 800 m²