Ordonnancée par le grand paysage

La transformation d’un site désuet et sans fonction noire, en plateforme portuaire.
L’insertion paysagère au cœur du projet permettant une meilleur insertion.

EN SAVOIR +

Sur une plateforme artificielle à la confluence du Rhône et de la Durance, cet ancien port industriel est aujourd’hui un véritable no man’s land. La parcelle, tout en longueur (200 m large, 3 km de long), plate et sans caractère notoire, est surplombée par le viaduc de la LGV et par une future voie rapide. Elle n’en constitue pas moins un site exceptionnel, à 3 km du centre historique, en co-visibilité avec le Palais des Papes et le grand paysage formé de coteaux agricoles et de garrigue.

En concertation avec tous les partenaires en présence – Compagnie Nationale du Rhône, Voies Navigables de France, Conseil Général, Conseil Régional, Etat, organismes environnementaux, ville d’Avignon- l’objectif est de valoriser cette emprise par des fonctions portuaires.

La stratégie de l’étude se fonde sur la qualité paysagère, vecteur majeur d’acceptabilité sociale des aménagements à venir. A partir des lignes de force du paysage, une trame définit l’ordonnancement des activités tout en affirmant la nature artificielle du site : un parc photovoltaïque, des containers, une plateforme d’échanges trimodale (route, fer, fluvial), une zone de dépôt en vrac (réversible en tertiaire), une station de gaz naturel liquide (routier et fluvial), une base touristique et un parc naturel.

  • Etude d’aménagement d’une plateforme portuaire trimodale : diagnostic et identification fine des enjeux, scénarii d’aménagement, détail du scénario retenu, plan guide d’aménagement, approfondissement de l’aménagement paysager, procédures d’urbanisme, AMO concertation
  • MONTANT DES TRAVAUX : 4,8 M€ HT
  • MAÎTRE D’OUVRAGE : Compagnie Nationale du Rhône
  • PARTENAIRES : Iris
  • SURFACE : 67 Ha 
  • PÉRIODE : 2013 – 2016